Choisir son synthé FM (Part 1)

Il existe un immense choix de synthétiseurs en tout genre sur le marché, gratuits ou non. Cependant, lorsqu’il s’agit de synthèse FM en particulier, le choix se restreint assez drastiquement. Voici une série d’articles pour vous aider à trouver votre bonheur parmis ceux que l’on peut trouver dans la base KVR (pour la plupart payants). Etant moi-même friand de synthèse FM, j’ai bien sur utilisé FM8 de Native Instruments, surtout parce que j’avais déjà des synthés NI. Cependant celui-ci me frustre de plusieurs façon et je voulais voir un peu « l’état du marché ». Mon objectif est donc « d’écrémer » pour restreindre à un choix de deux ou trois synthés susceptibles de retenir mon attention, et la votre j’espère.

Difficile de donner les critères de choix sans parler un tout petit peu de synthèse FM. Cette synthèse repose essentiellement sur des variations de volume de chaque oscillateur. Ainsi Native qui l’a bien compris nous offre un très beau synthé FM avec des envelopes individuelles de volume multisegments avec tout plein d’options, et c’est très appréciable. En revanche il s’arrête là ou presque, et c’est très dommage, sans parler des petits « défauts » audio (alisasing assez massif – héritage de son ancêtre hardware le DX7? mais aussi absence de modulation de pitch par exemple). Pour bien choisir, il me semble donc important d’aller vers tout ce qui va faciliter l’édition d’abord, tout en conservant le maximum de modulations possibles. En somme : Des envelopes multi-segments synchro au tempo, visuelles et de taille respectable de préférence afin de faciliter l’édition, des oscillateurs patchables en matrice pour faciliter la création de l’algorithme, des modulations nombreuses et ensuite seulement viennent les choix de formes d’ondes, les filtres ou les effets. J’ai donc suivi les critères suivants, pas ordre d’importance : Ergonomie, synthèse (possibilités FM), Rendu FM (qualité de la FM, intérêt et originalité des sons) puis enfin « extras » (effets, filtres, seq etc). Cette dernière ne compte à mes yeux que très peu au regard des autres.

Sur ces critères j’ai préseléctionné une dizaine de synthés, la moitié coutant maximum 100€ et l’autre plus de 100€. Chaque groupe fera l’objet d’un article en principe (sauf si je dois m’étendre sur certains ce qui est possible). Un extra bonus est Crystal, qui est un freeware, le seul qui soit présenté malheureusement.. il en fallait bien un… Il faut dire que l’offre est très réduite en gratuit. Depuis KVR, on obtient 3 réponse pour des freeware utilisant la FM comme « coeur » : Crystal, DX10 et VOPM. DX10 est assez obscur pour n’être pas reconnu sur mon mac, et VOPM est tout à fait l’antithèse de ce que l’on recherche avec sa matrice riquiqui et ses envelopes sous formes de potards simples, le tout avec une skin a faire palir un mort Enfin Crystal dont je parle déjà trop longuement ci-dessous. Bref, en freeware, c’est la misère…

Je mettrais des « notes » d’appréciation personnelle à chacun sur ces critères. Pour la note sur la synthèse, je me réfère aux capacités du moteur FM spécifiquement, peu importe que le synthé soit un monstre de synthèse, si ses capacités FM sont à la traine il n’aura pas une bonne note.  Ces notes ne reflètent que mon sentiment personnel et sont donc à prendre pour ce qu’elles valent.

Green Oak Crystal

Site officiel

Ergonomie : 3/5 ∞ Synthèse : 1/5 ∞ Rendu FM : 1/5 ∞ Extras : 3/5 ∞ freeware

Ce freeware est le seul qui mérite donc d’être mentionné à mon sens, uniquement parce qu’il permet une FM de base sur chaque voix de type 2 opérateurs de base : un FM index et un FM rate, sans réglage pour le modulateur. Le résultat est donc assez limité, c’est aussi relativement peu détaillé dans le son, sans grande ampleur ni panache. De la FM du pauvre, mais on peut quand même en tirer quelques bonnes sonorités avec les envelopes qui elles rattrapent un peu le jeu. Elles sont synchro et rapides, mais leur utilisation est  peu précise et pratique (petit écran de visualisation, pas de calage à la grille). On peu faire les classiques bells et autres boing métalliques, et l’index étant modulable par toutes les envelopes, cela en fait un bon petit couteau suisse pour qui n’a pas le sous. En revanche on a un bon aliasing, le bas est carrément moche je n’ai pas réussi à obtenir un seul son de basse convaincant. Le réglage du dosage de la FM ne réagit pas en live! Très dommage, il faut obligatoirement moduler pour entendre l’effet le plus basique, ou redéclencher la note… Hem. Bon on est dans le gratuit, et c’est un synthedit il me semble, on ne demande pas la lune non plus. Il mérite d’être signalé, mais pour qui veut vraiment aller plus loin en FM, il faut mettre quelques sous et passer son chemin sur le gratuit qui au mieux, vous décevra rapidement… En espérant que ces articles vous aiderons dans votre choix.

3 réflexions au sujet de « Choisir son synthé FM (Part 1) »

Laisser un commentaire