Faire son propre contrôleur MIDI USB: introduction

Je vais commencer une série d’articles pour vous montrer la marche à suivre pour construire facilement un contrôleur MIDI à votre image pour un budget raisonnable. Ces articles auront pour but de vous initier à la plateforme Arduino, car c’est sur cette dernière que nous allons baser notre travail. Un point que je tiens à souligner, est que ce contrôleur sera reconnu comme un périphérique MIDI USB sans pilotes (pas d’utilisation d’un soft tiers pour transformer la liaison série en midi), ce qui veut dire qu’il pourra fonctionner sur toutes les plateformes que cela soit un Windows un Linux ou un Mac OS. Dans cette première partie, nous allons lister les besoins matériels et logiciels pour la réalisation du contrôleur je souhaite utiliser en exemple, mais vous ne serez pas obligé de construire le même, je ferais en sorte d’expliquer point par point chaque élément, ce qui vous permettra de construire le votre. Je vais vous donner les endroits où j’achète mon matériel, mais libre à vous de trouver d’autres distributeurs je ne suis pas là pour faire de la pub 🙂

Ce que je veux me construire dans un premier temps bon ok c’est juste pour faire stylee comme on pourra le voir sur une photo je l’ai déjà construit lol):

Un contrôleur que je destine à l’utilisation de Live pour déclencher des clips et piloter quelques effets:

 

Il vous faudra pour la réalisation du contrôleur en lui même(hors boitier):

– 6 switch type arcade, que vous pourrez trouver chez Sparkfun, Adafruit, voir Ebay… Pour ma part ceux que j’utilise viennent de chez Sparkfun, à moins d’1$ le bouton c’est du raisonnable 😀

– 4 potentiomètres 10K linéaires de type montage Frontpanel(vous utiliserez quasiment toujours du 10K linéaire pour vos montage Arduino, n’hésitez donc pas quand vous passez commande à en prendre plus que le besoin présent.) Pour ma part étant grand consommateur de comosants électronique, je me fournit pour ce genre de chose chez Farnell qui est loin d’être le moins cher, mais qui a le gros avantage de livrer le lendemain de vos commandes (quand on est addict…)

– Des bouchons à mettre sur vos potentiomètres, idem j’achète chez Farnell, mais ça vous en trouverez un peu partout à moins cher.

– 1 potentiomètre rectiligne 10K linéaire (un Fader quoi…), acheté chez Sparkfun pour mémoire…

– 1 carte Arduino UNO SMD edition (SMD n’est pas obligatoire mais très conseillé sinon il vous faudra en plus une résistance 10k et quelques soudures en plus, mais je reviendrais plus tard sur ce point), j’ai trouvé ma version UNO SMD chez radiospare pour 23€

– Du câble (genre nappe IDE si vous avez ça qui traine ça peut très bien faire l’affaire)

Pour la partie outillage:

– Un ordinateur 🙂

– Un programmeur AVR : Une des solutions LowCost est un petit programmateur nommé USBtinyASP qui se vend en kit, vous pourrez le trouver chez Hackable Devices pour 22€, John le fondateur d’Hackable Devices est un passionné qui a monté sa structure qu’il espère développer dans le même sens que les Sparkfun ou autre Adafruit pour la communauté Française.

Vous pourrez opter pour un programmateur ATMEL, certes 10€ plus cher mais déjà monté: Farnell

– Un fer à souder et un peu d’étain

Si vous ne prenez pas une station de soudure réglable je vous conseille un fer pas trop puissant qui pourra vous servir dans la soudure de composants plus tard sur des PCB, genre 15 à 20 watts maxi. Pour l’étain, pas plus de 0,5mm de diamètre, pareil sinon ça peut vitre être lourd pour la soudure sur PCB.

Software:

– Il vous faudra installer dans un premier temps l’IDE (environnement de programmation) Arduino. Vous trouverez la dernière version ici (Freeware)

– Pour la partie MIDI/USB il vous faudra un environnement de programmation ATMEL, le plus simple reste sous Windows l’IDE d’ATMEL: AVRStudio , attention il vous faudra vous enregistrer pour pouvoir télécharger le soft. Je suis resté en version 4, apparemment la 5 est dispo, mais je n’ai jamais pris le temps encore d’effectuer le changement. Pour les utilisateurs sous Mac OS exclusivement il existe des solutions pour tout faire depuis l’OS, mais pareil je n’ai jamais pris le temps de tester, allez ici pour de plus amples informations, une team a créé un crosspack pour la compilation sous Mac OS (gniark gniark ne vous inquiétez pas, si cette phrase vous fait mal à la tête, n’en tenez pas compte et débrouillez vous pour trouver un windows, vous n’en aurez besoin que pour une seule manip qui ne dure que 10 sec 🙂 )

Fritzing (optionnel): ‘Petit’ logiciel très facile d’approche qui vous permet de faire vos schémas, et plus si affinité, dont je me servirai pour illustrer notre projet. Il peut être intéressant que vous l’installiez pour partager ensuite les schémas de vos réalisations, où pour poster vos schémas en cas de problème pour quela communauté puisse vous aider à debugguuuerrrr.

Conclusion de l’introduction(<-c’est bon ça en Français???):

Il vous faudra donc investir pour ce contrôleur environ 65€ (ça dépendra des vos fournisseurs et frais de port, mieux vaut essayer de commander le maximum de choses au même endroit), sans compter le fer à souder. Pour le contrôleur en lui même sans le prog ATMEL ça fait 35€! Mon premier conseil, si vous décidez de vous lancer, commandez tout le matériel nécessaire, et la première étape, qui pourra paraitre étrange à certains, mais d’expérience je pense que c’est la bonne façon de faire: construire le boitier qui recevra toute votre électronique. Je ne suis pas menuisier, donc je fais comme je peux, généralement j’utilise du MDF (Médium, bois reconstitué que vous trouvez partout Leroy, Casto, …) très facile à couper et à peindre pour des résultats corrects, et du plexi pour les face avant. Après un autre délire sympa est de réutiliser de choses existantes, mais là je laisserai votre créativité s’exprimer. Pourquoi faire cela en premier: Deux raisons pour moi, être certain de la taille de ses câblages, de l’emplacement des boutons, et surtout pour une grosse feignasse comme moi, si j’ai fait le boitier et y ai disposé toute l’électronique, je me sens obligé de finir 🙂

Tenez moi informé par le biais des commentaires si ça vous branche, cela me motivera à faire de mon mieux pour la suite des articles!!!!

 

A venir:

Dans le prochain article, on commencera tout doucement à apprivoiser l’environnement Arduino et ses bases (gestion de potentiomètres et de boutons). Vous verrez ce n’est vraiment pas très compliqué. Je ne suis ni électronicien, ni développeur et pourtant je forme des gens dans mon entreprise à cette techno! En tant que musiciens électro, vous maitrisez souvent des concepts techniques bien plus compliqués dans vos DAW ou autres soft de création.

 

E4TYone

3 réflexions au sujet de « Faire son propre contrôleur MIDI USB: introduction »

  1. Bonjour,
    je suis étudiant en design et je suis perdu là… J’ai pour projet ( pour mon mémoire ) de reprendre le principe de Dyskograf du collectif AVOKA ( https://www.youtube.com/watch?v=ZpOOb1zF9UI ) , mais sur une rouleau de papier , à la manière d’un orgue de Barbarie. Seulement, je ne sais pas par où commencer, quels capteurs, quel logiciel etc.. Jusqu’à l’ordinateur je ne sais pas quoi faire, j’ai Ableton Live , donc à partir du moment où j’aurai de quoi assigner des sons , ça devrait aller. Mais je suis un peu désespéré là en fait.. Je ne sais vraiment pas par où partir ! J’ai cherché sur le forum, mais impossible de poster un message, je ne sais pas pourquoi.. Bref, est-ce qu’une aide de votre part est possible ? Si vous en avez le temps, l’envie etc, bien sur ! 🙂 Merci beaucoup !

Laisser un commentaire